Accompagnement social

michele                            gaelle

PASCAL Michèle                                                    BERTRAND Gaëlle

Coordinatrice sociale                       Chargée d'insertion socioprofessionnelle

FONDEMENT DE LA DEMARCHE D'INSERTION

 La logique est de faciliter l’insertion sociale et professionnelle de personnes, exclues durablement du marché du travail. Le lien salarial et la reconnaissance sociale sont indissociables : être rémunéré pour une activité, un travail ou un service, participe de l’appartenance au corps social. En réalisant des tâches socialement utiles et rémunérées, les personnes embauchées retrouveront la confiance nécessaire à une existence sociale et professionnelle normale. Ces activités salariées sont la première étape d’un parcours d’insertion et de professionnalisation. Dans cet objectif, la structure a formalisé un projet  d’insertion se déclinant en 4 axes principaux :

Axe n° 1 : l’accueil et l’intégration en milieu de travail :Il s’agit de s’assurer :

  • que la personne correspond aux critères de recrutement spécifiques au chantier d’insertion et de qualification,
  • de la cohérence de son recrutement à l’égard à son projet d’insertion,
  • de son adhésion au parcours proposé

Axe n°2 : l’accompagnement social et professionnel :Il s’agit de :

  • veiller à la mise en œuvre et au bon déroulement du parcours d’insertion à chacune de ses étapes,
  • contribuer au traitement des problématiques sociales qui font obstacles à une insertion professionnelle durable, en s’appuyant sur un réseau de partenariats.

Axe n° 3 : la formation des salariés en insertion

  • Il s’agit d’améliorer l’employabilité des salariés en insertion en développant des compétences débouchant potentiellement sur de l’emploi. L’adaptation au poste de travail et apprentissage des gestes professionnels sont réalisés par l’encadrante technique.

Axe n°4 : contribuer à l’activité économique et au développement territorial

Il s’agit de concilier la viabilité économique de la structure avec ses missions d’insertion et d’utilité sociale

STATUT DES PERSONNES EMBAUCHEES

 Les personnes recrutées auront le statut de salariés de la Régie de Quartiers et dépendront totalement de son fonctionnement avec les droits et obligations qui s’y attachent.

Elles seront embauchées dans le respect de la réglementation du travail en vigueur.

Elles seront soumises aux règles édictées par la Convention Collective des Régies de Quartiers[1] et le règlement intérieur du personnel en vigueur.

[1] Convention collective du CNLRQ, à laquelle nous adhérons, et par le biais de laquelle nous nous prévalons de l’appellation « REGIE DE QUARTIER »

haut